Calamars frits

Les calamars frits sont une des tapas les plus populaires d’Espagne. Mais si vous allez à Madrid, vous ne pourrez pas passer à côté du fameux sandwich aux calamars frits. Et pourtant il n’y a pas d’endroit plus éloigné d’un calamar vivant que Madrid. Mais alors d’où vient ce phénomène ?

Calamars frits

Les origines du sandwich aux calamars frits

On sait que le poisson était consommé à Madrid depuis le XVIe siècle : il arrivait en hiver à dos de mulets en provenance de la Galice (nord-ouest de l’Espagne) et de la côte Cantabrique. On appela cette route « la voie galicienne » longue de 557,2 km. Il fallait 12 jours pour arriver à la capitale. Pour que le poisson supporte ce long voyage et qu’il puisse être transporté à froid, des puits ont été creusés le long du trajet afin d’y stocker la neige hivernale qui tenait une grande partie de l’été. Vous pouvez en savoir plus dans le livre « Cocinando la historia. Curiosidades gastronómicas de Madrid » de Jose María Escudero.

Par la suite, avec l’amélioration de la technologie, la révolution industrielle, a également permis l’arrivée de « poisson frais » par train à Madrid en une seule journée.

Mais ceci n’explique pas vraiment pourquoi le calamar frit est encore aujourd’hui si populaire à Madrid. D’après Carlos Sotos, le directeur de Casa Maria, l’un des principaux restaurants de la Plaza Mayor (la grande place), a déclaré au magazine « Traveller » : « La tradition catholique, qui empêchait de manger de la viande à certains moments, a contribué à l’incorporation de poissons et crustacés au régime alimentaire de la cour de Madrid et, par dérivation, aux couches populaires », mais le poisson étant un produit courant, la vulgarisation du calamar est venue de la main des premiers restaurants au début du XXe siècle, créé, selon l’auteur, par les femmes de chambre et les cuisiniers qui faisaient partie du service des maisons aisées. Normalement, « ils venaient de Galice et des Asturies, des régions espagnoles proches des côtes qui étaient habituées à fabriquer des produits typiques de leur terre », explique Sotos.

Le succès du calamar à Madrid est dû au fait que « c’est l’un des produits de la mer les plus abordables », explique Carlos Sotos. Et bien sûr, une préparation simple, bon marché et rapide telle que la pâte frit à l’huile a triomphé dans les restaurants, transformant le calamar en l’un des produits typiques de la gastronomie madrilène.

Par contre, personne ne sait d’où vient l’idée de déguster le calamar dans un sandwich.

Où consommer un sandwich ou des tapas de calamars frits ?

Honnêtement, j’ai envie de dire partout en Espagne. Dans n’importe quels restaurants ou bars. Il arrive même qu’on vous l’offre en tapas gratuite dans certains bars en consommant un verre d’alcool.

Me concernant, rien ne vaut un excellent moment à passer en famille ou entre amis sur la grande place de Madrid, à consommer des calamars frits avec une bonne sangria fraiche. Ne ratez surtout pas le marché de Saint Miguel dans le centre. Un endroit où vos papilles gustatives s’émerveilleront de la quantité et de la qualité des produits proposés. J’ai passé d’excellents moments dans cet endroit. Je vous le recommande. Prenez une tapas à un endroit, un verre de vin ou de sangria à un autre. Et profitez de l’ambiance.

Si vous demandez à mon fils (le plus grand des deux) « s’il veut des calamars frits » ; il vous répondra que dès que c’est à la carte, pourquoi s’en priver. Il adore ça ;-).

Madrid

Capital de l’Espagne. Une ville que je vous recommande vivement.

Elle est située au centre de l’Espagne à une altitude de 659 mètres au-dessus du niveau de la mer. Sa superficie représente 608 km2 avec une population de plus de 3,3 millions d’habitants.

Vous pouvez partir à Madrid à n’importe quelle période de l’année. Il y aura toujours quelque chose à découvrir, à visiter. Mais attention, les températures peuvent être extrêmement chaudes en été.

Le centre historique

Le centre historique de la ville est très populaire. Vous y trouverez les meilleurs hôtels. Vous serez logé à quelques pas de la grande place (Plaza Mayor), du marché de Saint Miguel, du palais royal, de la cathédrale de la Almudena, de l’opéra de Madrid, de la place d’Espagne, de la porte d’Alcala et celle de la place del Sol. C’est sur le trottoir en face de cette place que vous trouverez le point « kilomètre zéro » à partir duquel les distances des routes sont calculées.

La Gran Vía

La Gran Vía est une des plus importantes artères de la ville. Construite en trois parties avec des styles aussi différents qui vont de la sécession viennoise à l’Art déco new-yorkais, en passant par des architectures plateresques, du néo-Mudéjar et haussmannienne. La Gran Vía est considérée comme une vitrine de l’art édifié du crépuscule de la Belle Époque à l’aube des années 50.

Gran Via de Madrid
Kilomètre zéro de Madrid
Marché Saint Miguel Madrid
Architecture Gran Via Madrid
Palais Royal de Madrid
Palais Royal de Madrid

le Quartier latin

Il est probablement le quartier le plus atypique de Madrid. Vous pourrez y admirer beaucoup de monuments, tels que la basilique de Saint-François-le-Grand. Et vous y trouverez de nombreux restaurants et bars à tapas.

le quartier de Malasana

Le quartier hipster de la capitale. Haut lieu de la culture underground de Madrid. Vous pourrez y faire du shopping entre amis et boire un verre dans une atmosphère agréable et décontractée. Je vous conseille entre autres le marché de San Ildefonso pour y déguster des tapas.

Quartier Latin de Madrid

le quartier Chueca

Ce quartier est réputé pour son ambiance festive, ses tapas en terrasse, ses bars, ses clubs, sa vie nocturne et son lien avec la communauté LGBT.

Le temple d’Amon

Le temple d’Amon est un véritable temple égyptien offert par l’Égypte à l’Espagne en 1968 en remerciement pour la sauvegarde des monuments de Nubie (vaste campagne internationale dont l’Espagne fait partie). Il a été reconstruit à Madrid et ouvert au public depuis 1972.

(Je vous prépare un article plus complet sur Madrid si vous le souhaitez. Dites-le-moi en commentaire)

La recette des calamars frits

Ingrédients

  • 1,250 kg de calamars
  • 4 cuillères à soupe de farine
  • du sel
  • un citron
  • de l’huile d’olive
Sandwich de calamars (photo de Joy)

Préparation

Vous commencez par préparer les calamars.

Vous rincez le calamar à l’eau fraiche. Vous prenez le calamar et vous détachez du corps les parties qui pendent : la tête, les tripes, les tentacules et les ailes (nageoires).

Vous commencez par découper la couronne de tentacules. Ensuite, vous retirez le bec de perroquet de la couronne de tentacules. C’est une boule intérieure foncée qui se situe au centre de la couronne. Vous mettez les tentacules dans un bol pour les utiliser dans une autre recette. Vous jetez le reste.

Vous enlevez délicatement l’intérieur du corps (l’encornet). Vous évitez de rompre le sac d’encre (une boule de couleur argentée). Vous séparez les nageoires du manteau avec les doigts. Vous les mettez de côté, après avoir retiré la peau avec un couteau. Vous retirez et jetez la partie dure et plate qui se trouve dans le corps (la plume d’encornet).

Vous rincez bien à l’eau fraiche, en passant le doigt à travers le sac pour la rendre propre. Vous séchez les calamars préparés avec un chiffon.

Vous les salez légèrement et de manière homogène. Vous les coupez en tranches. Ensuite, vous les trempez dans la farine afin de bien les recouvrir. Vous les placez dans l’huile chaude.

Vous les égouttez et servez dans un plat garni de quartiers de citrons non pelés. Ou dans un sandwich avec un peu de mayonnaise ou de sauce aïoli.

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager :)

5 réflexions sur “Calamars frits”

  1. Super cette recette, à priori ça avait l’air compliqué de cuisiner du calamar mais finalement en lisant ton article ça a l’air totalement faisable ! 🙂

    1. Je connaissais le calamar frit mais pas le sandwich au calamar frit ! Merci pour la découverte 🤩!!

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :