Les beignets (Rosquillas)

Le beignet est une pâtisserie frite dans l’huile qui se consommait traditionnellement pendant la semaine sainte en Espagne et le Mardi gras dans les régions chrétiennes d’Europe depuis deux mille ans. Avec ou sans trou en son centre, cette pâtisserie est principalement consommée en Europe, en Amérique et en Afrique.

De nos jours, et depuis 1938, tous les premiers vendredis du mois de juin, nous célébrons la journée mondiale du beignet (enfin, du donut). C’est l’armée du salut de Chicago qui lança cet événement en hommage aux femmes qui servaient des beignets aux soldats durant la Première Guerre mondiale. La tradition a perduré surtout aux États unis.

Aujourd’hui, le donut est clairement le beignet le plus célèbre. Certainement grâce aux marques internationales qui le promeut. Sujet du blog oblige 😉, nous allons plutôt nous attarder sur la version originale qui nous vient de Rome et qui a su poursuivre son chemin en Espagne et s’installer dans le cœur des Espagnols de toutes les régions.

Les beignets (Rosquillas)
Des beignets (Rosquillas) vendus dans un marché en Asturies, Espagne.

Les origines des beignets

Lors de mes recherches pour cet article, j’ai découvert beaucoup de versions et légendes sur l’origine des beignets. Je vais m’attarder ici sur celle que je trouve la plus probable.

Les origines des beignets remontent à la Grèce classique et plus tard à Rome. Durent cette période, la recette du beignet consistait à une bande de pâte de blé qui était frite et recouverte de miel. Au fils des années, cette pâtisserie se répandit sur tout le bassin méditerranéen. C’est vers l’an 400 que les maures ont fait frire de petites portions de pâte non sucrée qu’ils enrobèrent avec du sirop, de miel ou d’anis. Et ce sont ces derniers qui ont plus que probablement introduit le beignet en Espagne.

Au fil du temps, la recette traditionnelle et sa forme d’origine se sont améliorées. Les peuples qui les cuisinaient se sont rendu compte que la pâte ne cuisait pas bien au centre. Le fait d’y faire un trou régla facilement le problème. Il y a bien des légendes urbaines qui circulent sur la paternité de cette particularité, dont celle d’un marin hollandais (ou de son fils). Le fait, que le trou permet de les maintenir plus facilement, surtout dans la navigation. Personnellement, je pencherai plutôt pour la version simple de l’histoire. Elle me parait plus logique dans le parcours de la pâtisserie depuis la Grèce, Rome, le bassin méditerranéen et de son évolution.

Vous pouvez trouver la première recette d’une pâte à beignets dans l’ouvrage du romain Marcus Gavius Apicius : « de re coquinaria ».

Le beignet le plus répandu en Espagne est celui à l’anis. Ce beignet est plus dur que le donut. Il est différent de ceux que vous trouverez dans les fêtes foraines belges ou françaises. Vous trouverez la recette ci-dessous. Bien que l’origine des beignets ne soit pas espagnole, il est devenu une pâtisserie incontournable dans tout le pays. Vous en trouverez partout et à toutes les saveurs : anis, citron, orange, au vin, à la cannelle, etc.

Beignet de San Isidro : Madrid

Nous avons déjà eu l’occasion de parler de cette magnifique ville dans l’article sur les calamars frits.

Le 15 mai, Madrid honore leur saint, San Isidro Labrador, en organisant un programme festif alliant tradition et modernité, des danses, de la musique et des spectacles en tout genre et pour tout public. Pendant ces festivités, Madrid vous propose quatre beignets différents. Vous pourrez choisir entre :

  • les « tontas » (ce qui signifie les bêtes, les stupides), ces beignets sont aux œufs,
  • les « listas » (ce qui signifie les intelligentes), ceux-ci sont aux œufs et recouvertes de sucre glace,
  • ceux de « Santa Clara », garnie d’une couche de meringue blanche
  • et les « francesas » (les Français) aux amandes.

3 recettes de beignets

La recette des beignets (anis)

Ingrédients

  • 1 œuf
  • 4 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 4 cuillères à soupe de lait
  • 2 cuillères à soupe d’anis
  • 6 cuillères à soupe de sucre
  • 1 cuillère à café de levure royale
  • 1/2 kilos de farine
  • Huile d’olive pour frire
  • Sucre glace

Préparation

Vous mettez l’œuf dans un bol en verre profond et vous le battez un peu. Vous ajoutez l’huile, le lait et l’anis. Vous mélangez bien le tout. Ensuite, vous ajoutez le sucre et la levure. La farine est ajoutée petit à petit.
Dès que vous obtenez une pâte, vous formez de minces anneaux.
Vous mettez l’huile dans une poêle et vous faites revenir les beignets d’abord avec l’huile pas trop chaude et ensuite, quand les beignets ont levé, vous chauffez plus fort, afin de les dorer.
Vous les sortez, les égouttez et les saupoudrez de sucre glace.

La recette des beignets aux amandes (Rosquillas con almendras)

Ingrédients

  • 3 œufs
  • 200 grammes de sucre
  • 100 grammes d’amandes pilées
  • 25 grammes de beurre
  • 300 grammes de farine
  • 1 cuillère de kirsch
  • de l’huile d’olive pour frire

Préparation

Dans un saladier, vous mettez le sucre, les amandes, les œufs et le kirsch. Vous mélangez les ingrédients avec une cuillère en bois.
Vous mettez, dans une casserole, le beurre à fondre et l’ajoutez dans le saladier. Ensuite, vous ajoutez la farine peu à peu, jusqu’à ce qu’elle forme une pâte peu épaisse.
Avec la pâte, vous formez des anneaux épais.
Vous mettez l’huile dans une poêle et vous faites revenir les beignets d’abord avec l’huile pas trop chaude et ensuite, quand les beignets ont levé, vous chauffez plus fort, afin de les dorer.
Vous les sortez et les égouttez.

La recette des beignets au citron (Rosquillas de limon)

Ingrédients

  • 3 œufs
  • 150 grammes de beurre
  • 250 ml de litre de lait
  • Le zeste d’un citron
  • 1 cuillère à café de levure royale
  • 3 cuillères à soupe d’anis
  • 1 kg de farine
  • 350 grammes de sucre

Préparation

Dans un saladier, vous mettez les œufs, le beurre, le lait, le zeste de citron, la levure, l’anis et le sucre. Vous battez le tout.
Vous ajoutez la farine au fur et à mesure, jusqu’à ce qu’elle se détache facilement des parois du saladier. Une fois les beignets formés, ils sont frits dans de l’huile d’abord peu chaude puis plus forte, de sorte qu’ils brunissent.
Vous les sortez et vous les laissez égoutter. Puis, vous les saupoudrez de sucre glace.

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager :)

1 réflexion sur “Les beignets (Rosquillas)”

  1. Merci pour cette petite histoire du beignet. Nous avons aussi nos beignets du carnaval en Guadeloupe. Hâte de préparer et goûter ceux les Rosquillas.

    Miam😋

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :